BETHEL LIFE INTERNATIONAL FELLOWSHIP ®
   

 

But de l'AIBL

Association Internationale Bethel Life  ® (AIBL)

Chaque association de ministres se distingue par un héritage commun, son système de croyance spirituelle ou son champ d'intérêt. Tout comme les Enfants d'Israël qui dans les temps bibliques formaient tous un seul peuple de Dieu bien que de tribus différentes, ainsi en est-il du Corps du Christ aujourd'hui. Du point de vue de Dieu, il n'y a qu'une seule Église. Elle comprend tous les croyants vivants et décédés de partout dans le monde qui par la foi se sont différenciés par des alliances avec Dieu. Ceux qui se joignent à l'AIBL entrent en relation avec une famille spirituelle ayant l'habileté d'accomplir les buts précis de la Parole de Dieu (la Bible) à travers l'Association et l'Onction de Couverture.

    1.     Adoration et Louange.

Nous croyons que l'on peut trouver le modèle d'adoration pour le Nouveau Testament dans l'ordre d'adoration décrit dans les Psaumes et qui a pris naissance dans le Tabernacle de David dans l'Ancien Testament. Selon cette croyance, en tant que croyants, nous sommes des prêtres spirituels qui offrons des sacrifices spirituels à Dieu. L'un des principaux sacrifices est le "fruit de nos lèvres" ou notre adoration audible offerte à Dieu (Hébreux 13.5). L'adoration selon David est une adoration démonstrative caractérisée par des expressions bibliques telles les applaudissements, les cris, les chants, la danse, les mains élevées, les révérences et l'agenouillement.

2.     Prophétie et Imposition des mains.

Nous croyons que la prophétie et le ministère de prophète sont appelés à être pleinement opérationnels dans l'église d'aujourd'hui. Si l'église devient remplie de la vision et sous la pleine direction de Jésus, la voix prophétique doit être entendue. Nous n'acceptons pas que ce ministère  et d'autres ministères soient restreints au "temps  apostolique" mais qu'ils soient plutôt totalement actifs jusqu'au retour physique de Christ.

3.     Prière et Intercession.

Nous croyons que la prière personnelle et la prière collective sont toutes deux absolument essentielles pour que l'Église croisse selon la volonté de Christ. L'Église du Nouveau Testament a pris naissance dans la prière, a poursuivi résolument sa croissance dans la prière et a baigné toutes ses activités et ministères dans la prière. En effet, quand la Bible pose une étiquette sur l'Église ou la Maison de Dieu, elle lui donne l'étiquette de "maison de prière pour toutes les nations" (Ésaïe 56.7). Si c'est le nom que Dieu a choisi pour Sa maison, la prière devrait être un  champ d'intérêt majeur pour chaque ministre. La prière est un canal par lequel l'Esprit se meut.

4.     Église locale.

Nous croyons que l'édification d'églises locales est l'aspect de l'Église sur lequel Dieu met l'accent de nos jours. Pendant que tous nous reconnaissons et comprenons que le Corps du Christ dans sa totalité englobe tous les croyants, c'est sur la scène locale que tous les plans et buts de Dieu seront démontrés et accomplis. Chaque personne responsable de l'ensemble des ministères doit se trouver en relation véritable avec Dieu et avec une église locale spécifique pour trouver une place de ministère et porter fruit en abondance. Au lieu de critiquer l'Église, il est essentiel que nous faisions tout en notre pouvoir pour rendre glorieuse l'Église de Jésus-Christ. L'Église est l'instrument de Dieu pour répandre Sa volonté sur terre. Elle est l'instrument du Royaume.          

 

4.     Rétablissement de l'Église.

 

Nous croyons que l'Église qui commença en plein pouvoir et onction peut fonctionner totalement en tant qu'instrument de Dieu sur terre. Afin que l'église locale puisse remplir le dessein de Dieu sur terre, l'AIBL croit que Dieu met de l'avant des leaders qui souvent ne sont pas reconnus par certaines organisations à cause de leur niveau d'éducation ou leur statut financier. A mesure que nous nous rapprochons du retour de Christ, nous pouvons nous attendre à ce que ces leaders soient dans un processus de renouvellement pour devenir complets et aussi nous attendre à ce que l'Église s'élève et soit telle que Dieu la veut (Ésaïe 60.1-5). L'Église est l'instrument définitif dans les mains du Seigneur pour étendre Son Royaume sur terre. Aucun autre programme ou institution ne remplacera l'Église, mais l'Église achèvera la mission que Jésus Lui-même lui a commandée.           

5.     Rétablissement de la Famille.

Nous croyons qu'au moment où Dieu rétablit Son Église, Il rétablit aussi la famille naturelle aux place et fonction qui lui sont propres (Jérémie 31.1). Une des choses que Dieu fait est de tourner le cœur des pères vers les enfants et le cœur des enfants vers les pères (Malachie 4.6). Dieu est dans le processus de guérir les mariages, de renforcer les parents et de faire connaître mieux aux hommes et aux femmes les rôles qu'Il leur a donnés. Chaque ministre aura besoin d'être parrainé par ceux qui comprennent le but et les principes de Dieu afin que les priorités du Royaume soient établies dans leur vie.

6.     Ministère de maison en maison.

Nous croyons que l'église à son tout début a mis l'accent sur deux expressions d'égale importance dans la vie de son assemblée. Il y avait le rassemblement collectif qui était vital pour la préparation des saints et pour l'expression corporative de prière et d'adoration. De plus, il y avait un ministère de maison en maison pour la fraternisation, les relations, la formation et l'évangélisation (Actes 5.42). Si l'église d'aujourd'hui doit réussir dans son ministère envers le monde et elle-même, les deux expressions doivent être développées à leur pleine mesure.                 Une onction de couverture protectrice devrait être reconnue nécessaire pour que le ministère d'un individu soit établi.

7.     Le Royaume et l'Église.

Nous croyons que l'extension du Royaume de Dieu est la fonction et le ministère de l'Église.     L'Église est l'instrument; le Royaume est le message. Si l'Église doit répondre à l'appel que Dieu lui adresse, elle doit se prévaloir de sa fonction première qui est de ramener les égarés à Christ et d'étendre le Royaume de Dieu jusqu'à ce que la gloire du Seigneur se répande sur toute la terre comme les eaux se répandent dans tout l'océan.

8.     Le Ministère à cinq foyers.

Nous croyons que les ministères nommés en Éphésiens 4.11,12 doivent fonctionner entièrement  jusqu'au retour de Christ. Cela inclut les apôtres, les prophètes, les pasteurs, les enseignants et les évangélistes. Tous ces ministères sont nécessaires afin que le Corps du Christ soit adéquatement formé et que l'Église soit correctement bâtie.

    10.   Les Dons de l'Esprit.

Nous croyons que les dons de l'Esprit énumérés dans 1 Corinthiens 12.7-11 ne sont pas uniquement pour aujourd'hui, mais devraient être désirés, recherchés et rendus manifestes dans chaque église. Mais si jamais il y a eu un temps où ces dons étaient nécessaires, c'est bien aujourd'hui. Nous ne croyons pas que ces dons étaient seulement pour l'église embryonnaire des 100 premières années. Ils doivent faire partie de l'Église jusqu'au retour de Christ pour Son Épouse rendue parfaite.

    11.   Unité et Diversité.

Nous croyons que chaque église locale devrait être inclusive et chercher activement à inclure tous les peuples de toutes races, de toutes origines ethniques et de tous niveaux sociaux et économiques. L'Église de Jésus-Christ est un groupe multi-ethnique qui a en lui les semences pour démolir le fléau des préjudices raciaux. Le dessein de Dieu est de faire que tous les peuples soient un pour la gloire de Dieu. Aucun ministre ou ministère ne devrait être établi pour un seul groupe de gens ou une seule race.

    12.   Mise en place de l'Église et Travailleurs mondiaux.

Nous croyons que le Christ a donné à l'Église la mission d'aller partout dans le monde pour répandre le message du Royaume dans le but  d'amener chacun à une connaissance salvatrice de Jésus-Christ. Nous croyons aussi que le résultat de cette mission devrait être l'établissement d'églises locales dans chaque communauté de tous les pays de par le monde.

    13.   Les leaders quittent les bancs d'église.

Nous croyons que les ministres des cinq foyers doivent être des leaders au service des autres ministères du Corps du Christ en préparant les ministres et les relâchant dans leurs ministères décrétés par Dieu. L'Association Internationale Bethel Life a une ferme conviction en ce qui concerne l'autonomie de l'Église locale. Cette conviction fondamentale a un effet sur tout ce que fait l'AIBL et sert de guide pour toute politique qu'elle établit. L'AIBL cherche constamment à maintenir l'équilibre entre la responsabilité aimante et bienveillante que nous avons envers tous les croyants en Christ et la reconnaissance de la place particulière que Dieu a établie pour chacun dans leurs propres églises locales.

Philosophie de l'AIBL

Les Ministres enseignent aux Ministres

L'AIBL n'est pas une association d'églises, c'est une association de ministres. Cela signifie que des ministres de vision similaire s'associent volontairement à d'autres ministères dans un but de fraternité, d'encouragement, de développement de la vision, de formation et de renfort.

Ça signifie aussi que les membres de l'association doivent eux-mêmes être conscients que quand ils viennent à faire partie de l'AIBL, ils ne font pas que demander pour des ressources et du renfort, mais ils indiquent aussi qu'ils désirent être là pour les autres à l'intérieur de l'association.

L'AIBL fournit une structure et un contexte où ces relations significatives peuvent être cultivées, mais ça revient à chaque membre avec les dirigeants de l'AIBL de ressentir une responsabilité personnelle pour chacun en tant que "gardien de son frère".

Autonomie et Responsabilité

Un des plus imposants fondements doctrinaux de l'AIBL est sa conviction que chaque église locale est une organisation autonome. Cela signifie que chaque église et/ou ministère local se trouve autonome quant à son administration, son support et sa propagation, et a ses propres administrateurs ou son propre système de règles. C'est à cause de cet enseignement que de former pareille association est une tâche délicate. D'un côté, il y avait un désir d'être un catalyseur pour regrouper les pasteurs et les leaders d'église dans un but de fraternité, de relations et de renfort. Mais d'un autre côté, nous avions le désir tout aussi présent de ne pas interférer avec l'intégrité structurelle et l'autorité de l'assemblée locale. Plusieurs groupes ont commencé en tant qu'association, mais sont vite devenus une confession  dont le quartier central s'est mis à exercer des mesures croissantes de contrôle sur la scène locale. L'AIBL a pris des mesures énergiques afin d'éviter ce piège. En organisant l'Association de telle sorte que les choses qui mènent à donner un contrôle confessionnel ne peuvent prendre place au sein de l'Association. Les quatre choses que l'AIBL ne fait pas sont:

1. L'AIBL ne contrôle pas les références de ses membres.

C'est au sein de l'église locale que les ministères naissent, grandissent, sont formés, s'équipent et obtiennent leur licence. La fonction spécifique de l'AIBL est d'ordonner les ministres de l'église locale qui pourront ensuite permettre au Saint-Esprit de les utiliser dans l'assemblée locale et de gérer à ce niveau. Ces ministres doivent suivre les directives afin d'établir des églises telles que recommandées par leur gouvernement local.

2. L'AIBL ne possède pas les bâtiments de l'église locale.

Souvent, les églises locales ne possèdent pas les bâtiments de leur église, mais ils sont la propriété d'une organisation extérieure. Ceci peut facilement devenir une autre situation de contrôle. Même si l'église a été érigée et établie avec l'argent des gens, une organisation peut facilement imposer sa volonté sur une congrégation parce que son nom paraît sur les documents légaux.

3. L'AIBL ne contrôle pas les missions de l'église locale.

Encore une fois, c'est à l'église locale qu'il revient d'envoyer des travailleurs mondiaux. Certainement, les églises locales peuvent vouloir travailler conjointement sur des projets de missions, mais aucune organisation extérieure ne devrait exiger que l'argent dédié aux missions par l'église locale soit dépensé d'une façon normative. Ceci viendrait encore saper l'autorité et les ressources de l'église locale au détriment du développement de leur propre stratégie centrale de missions.

4. L'AIBL n'a pas la charge d'une école centrale de Bible.

Bien que le dessein de l'AIBL est d'enseigner et de former les individus qui sentent un appel à prêcher la Parole de Dieu, il est essentiel que chaque église locale prévoit une façon de former de futurs leaders pour le travail du Royaume.

Ce n'est pas la fonction d'une école centrale conduite par l'organisation de couverture de former, d'ordonner et de sanctionner tous les ministres authentiques. Il y a plusieurs façons dont les ministres peuvent être formés qui ne requièrent pas nécessairement qu'ils laissent leurs églises locales pour aller à une école centrale de Bible.      

Les ministres devraient-ils choisir d'être formés dans le cadre d'une école de Bible, ce devrait être laissé au choix de la personne concernée conjointement avec le conseil des dirigeants de leur église locale.

 

En dépit du fait que l'AIBL n'approuve pas le contrôle organisationnel, elle reconnaît néanmoins le besoin des pasteurs d'avoir une famille spirituelle à laquelle s'identifier. Il y a un besoin de relations engagées avec des ministères partageant un système de pensée similaire et qui peuvent être une source d'énergie et une ressource en cas de besoin.  Il y a un besoin d'engagement envers une personne en qui vous pouvez avoir confiance. L'AIBL est exactement cela pour plusieurs pasteurs et leaders. Quand ils se joignent à l'AIBL, ils trouvent de nouveaux amis. Ils trouvent des frères et des sœurs spirituels, et en même temps, ils trouvent des pères et des mères spirituels qui peuvent apporter sagesse et conseil en cas de besoin. Ils entrent dans une relation où il est possible de s'aider mutuellement de façon aimante et attentive.

Couverture sans contrôle

L'AIBL est une organisation de couverture en autant qu'elle fournit un contexte pour des relations spirituelles et une surveillance vigilante d'une façon équilibrée sans contrôle légal ou officiel sur tout pasteur ou église.

 

En tant qu'association de ministres, l'AIBL fournit un contexte permettant aux ministres d'établir des relations stimulantes et obligeantes avec leurs "pairs" et avec les ministères "paternels".  Cependant, ces relations sont volontaires et non officielles et ne visent pas à remplacer l'autorité légale et officielle de l'église locale.

 

Tous les ministères incluant le pasteur sénior devraient être sous l'autorité légale des dirigeants reconnus de leur propre église et leur rendre des comptes. Si un pasteur n'a pas de directeurs, il devrait alors être sous la responsabilité d'un autre pasteur ou d'un groupe d'individus pendant que le poste de directeur prend forme.

 

L'AIBL ne cherche pas à assurer la couverture des églises ou de leurs ministres d'aucune façon directe ou légale. Cependant, les membres de l'AIBL, et toutes les églises où ils servent, peuvent fournir cette "surveillance plus officielle" les uns pour les autres. Ce faisant, ils n'agiront pas en tant que représentants officiels de l'AIBL, mais en tant que représentants de leurs propres églises locales.

 

Advenant le cas où un pasteur sénior membre de l'AIBL venait à être exclus de son ministère, il ne reviendrait pas à l'AIBL d'appliquer officiellement les mesures disciplinaires. Il est de la responsabilité de cette église locale et/ou de l'église "mère" en charge de juger et d'appliquer les mesures de discipline officiellement. Cependant, l'église locale peut demander l'assistance des leaders ou des membres de l'AIBL en cette affaire. 

 

Dans le cas où le conseil des anciens demandait l'aide de l'AIBL dans une telle situation, leur participation serait uniquement à titre consultatif auprès du comité local. L'AIBL ne serait  impliquée directement dans aucune mesure de discipline concernant un pasteur d'église, ce qui est la fonction de l'église locale elle-même. Cependant, un membre par le conseil de l'AIBL et ses leaders, devrait suivre pour assurer le remplacement. La seule action officielle de discipline venant de l'AIBL pourrait être d'annuler l'adhésion à l'AIBL du ministre destitué.

 

 

What We Do

 

BLIF NETWORK

BETHEL LIFE CENTRE 

About Us

WHO ARE WE

QUI SOMMES-NOUS

ONLINE STUDIES

Accredited through National Bible College Association

CREDENTIALS

 

 

   website security